Rédaction web : quel clavier pour remplacer l’azerty ?

Entre le clavier d’ordinateur et le rédacteur web, la relation tient du Starsky et Hutch, et parfois du Bonnie and Clyde : complicité, confiance et complémentarité doivent être au rendez-vous.

Quel clavier pour remplacer l’azerty

Mais le clavier comme le connaissent les rédacteurs web de France – le bon vieux azerty – est-il encore adapté à la dactylographie et à l’écriture du français ? Absolument pas, tranchait Le Monde au mois d’avril 2016. L’occasion d’émettre un rapide tour d’horizon des alternatives. (suite…)

Par Camille, il y a

Google combat le djihadisme à sa façon

Le moteur de recherche doit sa célébrité, parmi mille autres choses, à ses suggestions de recherche, basées sur les expressions-clés les plus tapées par ses utilisateurs. C’était d’ailleurs le sujet du formidable ouvrage Comment devenir un ninja gratuitement.

Google et Daech

Les apprentis djihadistes n’auront toutefois pas l’occasion de participer à la fête : Google vient d’annoncer la suppression des suggestions « Comment rejoindre Daech » sur sa version anglaise.

(suite…)

Par Camille, il y a

Gros plan sur Baidu, le Google chinois

Il s’appelle 百度, mais nous lui préférerons sa transcription latine de Baidu. Aujourd’hui, zoom sur le moteur de recherche référence chez nos amis chinois.

Créé en 2000, Baidu a su se hisser parmi le top 10 des sites web les plus consultés au monde : derrière Google, Facebook et YouTube, mais devant Twitter, Bing et Wikipédia ! (suite…)

Par Camille, il y a

RIP AltaVista

Cette semaine a marqué la fin d’une époque puisqu’elle a vu la mort officielle d’un pionnier de la recherche sur le web : AltaVista, ancêtre de Google.

Celui qui constituait autrefois le top du top en matière de moteurs de recherche a officiellement rendu l’âme ce lundi 8 juillet. (suite…)

Par Camille, il y a

Google explose ses bénéfices

Qui peut arrêter Google ? Au vu des derniers résultats affichés par le géant du web, la réponse reste plus que jamais incertaine : son chiffre d’affaire du premier trimestre 2013 aurait grimpé de 31% (avoisinant les 14 milliards de dollars) et son bénéfice net aurait augmenté de 16 %.

Contrairement à d’autres, Google vient donc d’enregistrer une croissance plus forte que celle initialement prévue. L’explication de cette heureuse surprise ? Des charges fiscales moins élevées que ce qui était initialement prévu et des revenus finalement « un peu faibles », à en juger par les propos de certains analystes de la banque Canaccord, dans une note remise sur la multinationale. (suite…)

Par Camille, il y a