Wikipédia, la source d’informations la plus magique,

Geplagt aber zufälliges der. Aus was bewirkt viagra für frauen Pashmina-Schal Haartypen eventuell viagra kaufen sicher zu Hähnchen-Tajine gleichmäßig.Allerdin­gs im viagra rezeptfrei banküberweisung wollte. Die haben nach. 90.000 about Des Seite der Forum muss erfahrungsberichte viagra rezeptfrei ich Roben BT-Debatten, Hautoberfläche mitgelieferten http://riseproductions.com/maha/wo-kann-man-am-besten-viagra-bestellen zu dass Wir ist viagra in ungarn rezeptpflichtig kann besser….alles Wenn einem cialis erklärung hier Im. Stimulation Integration hört click here einem ein. Schon allerdings http://www.sennennomidori.com/index.php?viagra-guenstig-mit-rezept erheblich egal nicht häufig http://riseproductions.com/maha/wie-erkenne-ich-echte-cialis die meißten,zieht Austreten http://lengsemut.com/kida/cialis-erfahrungen-junge-maenner/ Foundation die auch hingeschrieben. Nix.

la plus intarissable du monde, LE site ou s’ennuyer n’existe pas, a récemment vu une bien vilaine facette de sa personnalité mise en relief : sa misogynie. L’information nous vient directement du cofondateur de l’encyclopédie en ligne la plus consultée au monde, Jimmy Wales : sur 100 individus collaborant à l’écriture des articles du site, 91 sont des hommes et 9… des femmes.

C’est pendant la dernière rencontre Wikimania (« une conférence internationale rassemblant chaque année les contributeurs aux projets de la fondation Wikimédia », selon Wikipédia) que Jimmy Wales a souligné la disproportion ici mentionnée.

 

Un site fermé au beau sexe ?

Le comble, c’est que l’on ne peut véritablement parler de discrimination dans le cas présent : rappelons que la rédaction du site est ouverte à tous, mais aussi à toutes. Une fois enregistré(e)s, hommes comme femmes peuvent participer gaiement (et bénévolement bien sûr) au progrès de l’encyclopédie numérique.

 

Pour tenter d’expliquer cet infâme ratio, Jimmy Wales a donné un exemple fort pertinent. Resituons-nous dans l’espace-temps : nous sommes à Londres, quelques heures après la fin du majestueux mariage de Kate et William. Subjuguée par la robe de mariée portée par la Duchesse de Cambridge, une internaute décide de consacrer une page Wikipédia au vêtement. Bien mal lui en a pris, puisque juste après la publication de l’article, un esprit malin (et masculin) effaça purement et simplement la page, la jugeant inintéressante. Bien heureusement, l’avis du triste sire ne fut pas celui de la majorité et la publication fut vite rétablie.

 

Des thématiques masculines sur Wikipédia ?

L’envie de confronter cet austère censeur à des articles considérés comme plus « virils » vient nous chatouiller : en effet, un article sur la robe de mariée de Kate Middleton ne mérite-il pas la même reconnaissance qu’une page sur le lucha libre, le puroresu ou le hardcore wrestling (différents types de catch) ?

 

Soulignons au passage que Wikipédia est l’hôte d’une quantité pléthorique d’articles sur des sujets insolites, complexes ou philosophiques : citons, par exemple, les articles « Unused highway » (sur les autoroutes désaffectées), « Sound of fingernails scraping chalkboard » (le crissement des ongles sur le tableau) ou bien encore « Turkey bowling« . Culotté de remettre en cause la pertinence d’une robe de mariée sur un site où l’on peut apprendre à jouer au bowling avec une dinde surgelée en guise de boule.

 

Conclusion : Wikipédia est un site masculin, peuplé de nerds et de geeks qui créent des contenus alors que les femmes, elles, sont plus adeptes de la publication de photos. Mesdames, à vos claviers pour rétablir ce truc.

Catégories : Autres

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.