Ce n’est plus un secret de polichinelle : Mark Zuckerberg veut fusionner les messageries de ses trois applications-phares que sont WhatsApp, Facebook et Instagram.

Baptisée fort pertinemment Whatstabook, cette innovation toucherait quelques 2,6 milliards d’utilisateurs.

Une fusion pour 2020

D’après les informations communiquées par The New York Times, le vaste projet porté par le fondateur de Facebook devrait être finalisé au plus tard au début de l’année 2020. Chacune des trois applications visées resterait indépendante, insiste-t-on à la maison mère.

Vers une sécurité accrue pour les utilisateurs ?

Concrètement, chacune de ces applications restera indépendante ; mais un utilisateur de WhatsApp pourra communiquer directement avec un usager d’Instagram ou Facebook, et réciproquement. Autre ambition de Mark Zuckerberg : permettre d’étendre la technologie de cryptage de WhatsApp aux messageries de Facebook et Instagram. Ce chiffrement assure (en théorie) la confidentialité des correspondances privées.

Catégories : FacebookInstagram

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.