Sur le Vieux Continent, certains adultes se sont vus privés de leur compte Twitter pour s’être créé un compte alors qu’ils n’avaient pas encore atteint l’âge légal fixé à 13 ans.

Twitter fait ici une double démonstration : primo, qu’il a la rancune tenace, secundo, qu’il applique à l’extrême le RGPD.

 

Jeunes internautes et collecte d’informations

Le nouveau règlement européen sur la protection des données restreint la possibilité de collecter des informations sur les jeunes internautes. C’est cet aspect du texte qui a poussé le réseau leader du microblogging à bannir certains de ses usagers… sans que ce ban ait véritablement lieu d’être.

 

Une solution « sur le long terme »

Beau joueur, Twitter a précisé que les utilisateurs suspendus pouvaient créer un nouveau compte, en attendant que ses équipes œuvrent à une solution « sur le long terme ». Après tout, les usagers floués n’avaient qu’à faire comme tout plein de gens : mentir lors de l’inscription…

 

Catégories : Twitter

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.