Le 20 janvier 2021, Donald Trump ne sera plus qu’un utilisateur de Twitter parmi les autres.

Dès la passation de pouvoir survenue, le futur-ex-président états-unien perdra tout traitement de faveur, a annoncé le réseau social à l’agence Reuters.

Donald Trump sur Twitter en chiffres

Donald Trump sur Twitter, c’est :

  • une inscription en 2009
  • un alias : @realDonaldTrump
  • 50 abonnements
  • près de 89 millions d’abonné·es
  • une source intarissable de tweets publiés plus ou moins compulsivement

Les chefs d’État caressés dans le sens du poil sur Twitter

Mais Donald Trump sur Twitter, c’est aussi un descriptif : 45th President of the United States of America. Et c’est bien ce titre qui en fait un twittos pas comme les autres. En effet, Twitter protège les écrits des chefs d’État, le leader du micro-blogging considérant qu’un tweet problématique ou pourvoyeur de désinformation doit rester en place au nom de « l’intérêt public ». Le message est certes dissimulé par un avertissement, et sa viralité est réduite – mais il n’est pas supprimé.

La suppression potentielle de plusieurs tweets de Donald Trump

Le mois de janvier 2021 signera donc la fin de la récréation pour le candidat battu par Joe Biden. Un porte-parole de Twitter a en effet déclaré, peu après sa défaite aux élections présidentielles : « Ces règles concernent les dirigeants mondiaux et les candidats aux élections. Elles ne s’appliquent plus quand ces citoyens ne sont plus en fonction ». C’est le moment (si vous en avez la motivation) de vous plonger dans les écrits erratiques de l’homme : à la date dite, ses tweets pourront être effacés par les modérateurs du réseau social s’ils appellent, par exemple, à la violence ou à la haine.

Catégories : Twitter

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.