Sur Twitter, ils étaient plus de 13 millions à suivre Barack Obama.

Le jour de l’investiture de Donald Trump, ces 13 millions de Twitter sont devenus des followers du nouveau président… malgré eux. Explications.

 

L’organe officiel du President of the United States

Le compte incriminé, c’est celui-ci :

@POTUS

Différent du compte officiel de Barack Obama (@BarackObama) et de celui de Donald Trump (@realDonaldTrump), il désigne l’organe Twitter du President of the United States, d’où l’acronyme. Ainsi et à l’instar du site officiel de la Maison-Blanche, il voit son identité changer du tout au tout dès la passation de pouvoir actée.

 

Les tweets remis à zéro… mais pas les abonnés

Si le compteur du nombre de tweets a été remis à zéro, ce ne fut pas le cas pour celui du nombre d’abonnés. Par conséquent, les followers du compte @POTUS se sont donc réveillés en suivant non plus le président démocrate, mais bien son successeur républicain. Ce dernier a d’ores-et-déjà utilisé ledit compte pour tweeter, en guise d’amuse-bouche :

 

NO DREAM is too big, NO CHALLENGE is too great. Nothing we want for our future is BEYOND OUR REACH. #AmericaFirst

 

Quid de Michelle Obama et Joe Biden ?

À noter : la même logique s’est appliquée au compte Twitter de la Première dame (@FLOTUS), ainsi qu’à celui du vice-président (@VP).

Catégories : Twitter

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.