Les gars derrière Snapchat sont-ils responsables de l’appli la plus cool du moment, ou de vilains et compulsifs mythomanes ?

C’est la question que les médias essaient en ce moment-même de trancher. En effet, l’application au petit fantôme est accusée ni plus ni moins d’avoir trompé ses utilisateurs.

 

La Federal Trade Commission joue les Ghostbusters

C’est la Federal Trade Commission (FTC) qui a jeté la première pierre à Snapchat, application de partage de photos et de vidéos disponible sur plates-formes mobiles. L’institution accuse la création made in Stanford d’avoir dupé ses usagers concernant le caractère éphémère des photos, vidéos et textes publiés via l’appli, contenus appelés « snaps ».

 

Snapchat blâmée sur l’un de ses atouts majeurs

C’est sûr que pour une appli dont la raison d’être est la suppression immédiate des données reçues, être accusée de sauvegarder lesdites données… ça fait désordre. Ses détracteurs pointent déjà du doigt la fausse impression de sécurité communiquée aux adolescents, grands consommateurs de Snapchat.

 

Sauvegarde des snaps et collecte de contacts

Sauvegarde des snaps via d’autres applications, mais aussi collecte de contacts à l’insu des usagers, sont les principaux maux dont est accusée l’application lancée en septembre 2011. Et si aucune amende n’a été évoquée, des sanctions financières pourraient bien tomber sur le petit fantôme à la langue tirée…

Catégories : Snapchat

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.