Les licenciements de masse n’épargnent pas les géants du réseautage social.

Selon le site américain d’informations économiques Cheddar, Snap, maison-mère de Snapchat, aurait prévu de licencier une centaine de salariés.

 

Une vague de licenciements en conséquence d’une mise à jour critiquée ?

À l’heure actuelle, Snap emploie approximativement 3 000 personnes à travers le monde. Un peu moins de 10 % du département ingénierie de Snap serait concerné. Cette annonce s’inscrit dans la continuité d’une première vague de licenciements menée ces mois derniers, en particulier au sein des départements des ressources humaines et du hardware. La faute à la nouvelle mise en jour, très décriée par certains anonymes et célébrités ? D’après TechCrunch, non : le nombre de téléchargements de l’application aux États-Unis a en moyenne augmenté de 55 % la semaine qui a suivi la mise en place de la nouvelle interface.

 

Catégories : Snapchat

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.