Aujourd’hui, petit portrait de la numéro 2 de Facebook, présentée par le magazine Forbes comme la 5ème femme la plus influente de la planète. Rien que ça.

Difficile de décrire Sheryl Sandberg en une poignée de paragraphes. Celle que l’on montre souvent dans l’ombre de Mark Zuckerberg est une mère de famille qui vient de souffler sa 43ème bougie et qui jouit d’un CV… plutôt respectable.

 

Major de promo à la Harvard Business School

Sheryl sort de Harvard diplôme en poche, et fait ses adieux à la Harvard Business School en s’offrant la première place du podium de sa promotion. A moins de 30 ans, la jeune femme devient directrice du cabinet du secrétaire du Trésor, avant de passer vice-présidente d’une petite boîte de la Silicon Valley appelée… Google.

 

Encensée par Forbes et Fortune

C’est en 2008 que Mark Zuckerberg choisit de la hisser au rang de presque-grand manitou de son entreprise. A la fac, elle faisait partie du brillant groupe estudiantin Phi Beta Kappa. En 2005, le magazine Fortune l’invite à son sommet des femmes les plus puissantes au monde.

 

C’est en 2011 qu’un autre grand journal, Forbes, la hisse dans son top 5 des personnalités féminines les plus influentes du globe. Et cette liste de ses accomplissements personnels n’est pas exhaustive…

 

Mais Sheryl Sandberg, ce n’est pas qu’un curriculum vitae de Prix Nobel : c’est aussi une étiquette féministe fièrement revendiquée. Et c’est pour ça qu’on l’aime – ou qu’elle agace, c’est selon.

 

Son combat : le « syndrome de l’imposteur »

La quadra confie elle-même : « Les hommes dirigent toujours le monde. La domination masculine est partout au travail, dans ces salaires que les femmes négocient moins agressivement, ces mains qu’elles lèvent moins dans les réunions. Les femmes souffrent du syndrome de l’imposteur, d’un fossé dans l’ambition du leadership ».

 

Décidément, c’est peut-être bien Sheryl Sandberg qui pourrait un jour faire de l’ombre à Mark Zuckerberg.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.