Twitter a désespérément besoin de recettes pour relancer sa croissance : demandez à Jack Dorsey, l’actuel patron du site leader de microblogging.

Le rachat de Twitter se complique

Problème : à l’automne 2016, plus personne ne semble intéressé par un rachat du réseau social. Y compris Salesforce, dernier acquéreur potentiel… qui vient de jeter l’éponge.

 

Twitter courtisé un temps par Google, Apple et Disney

Beaucoup de prétendants pour, finalement, des noces tuées dans l’œuf : ainsi pourrait être résumée l’histoire de Twitter ces derniers mois. Un temps courtisé entres autres par Google, Apple et Disney – excusez-nous du peu –, le réseau social a vu le dernier acteur intéressé quitter le navire. Il s’agissait de Salesforce.

 

Les actionnaires de Salesforce disent non à Twitter

Car l’enthousiasme du célèbre éditeur de logiciels basé à San Francisco était sans compter sur ses propres actionnaires, dont de nombreux fonds d’investissement, qui ont vu d’un mauvais œil ce rachat hasardeux, dixit Bloomberg et le New York Times.

 

Twitter, cavalier seul dans sa quête de recettes

Résultat : Twitter va bel et bien devoir faire cavalier seul dans sa quête de recettes publicitaires. Son principal axe : poursuivre sa stratégie vidéo avec notamment la diffusion en direct d’événements sportifs et politiques.

Catégories : Twitter

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.