À la fin du mois de mars 2022, les Russes auront accès à une nouvelle application baptisée RossGram.

camille-carollo-community-manager-freelance-paris-rossgram

Sa raison d’être ? Proposer un copier-coller d’Instagram à des millions de Russes qui ne peuvent plus utiliser l’appli américaine, persona non grata sur le territoire de Vladimir Poutine depuis le 14 mars 2022.

VPN pour Virtual Private Network

Les GAFAM – Google (Alphabet), Apple, Facebook (Meta), Amazon et Microsoft – font eux aussi office de pions dans le large bras de fer opposant la Russie aux soutiens de l’Ukraine. Quelques jours après l’invasion de cette dernière par l’armée du Kremlin, Moscou interdisait Facebook dans tout le pays. Dix jours plus tard, la prohibition s’étendait jusqu’à Instagram.

Conséquence ? « Le nombre de demandes pour les VPN, ces logiciels qui permettent de contourner la censure, a explosé », rapportait France Culture.

RossGram après VKontakte, Yappy et RuTube

Qu’à cela ne tienne : pour enrayer cette tendance, et consoler du plus modeste utilisateur d’Instagram jusqu’à l’influenceur·se qui gagnait son pain en monétisant ses contenus sur la plateforme, l’État russe a mis au point une application palliative.

Il n’y a qu’à en lire le nom – RossGram – pour voir que ses créateurs ne prennent même pas la peine de camoufler le plagiat. Tout, en effet, évoque la plateforme américaine dans les captures d’écran déjà partagées par l’appli russe.

RossGram s’inscrit dans une longue tradition : celles des copies russes visant à remplacer les modèles étrangers. Exemples :

  • VKontakte est la copie russe de Facebook
  • Yappy est la copie russe de TikTok
  • RuTube est la copie russe de YouTube
Catégories : Instagram

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.