Google déteste le duplicate content. Or, si votre site en est friand, celui-ci pourrait bien se voir pénalisé sur le moteur de recherche.

En référencement naturel, qu’est-ce qu’une URL canonique

Heureusement, les URLs canoniques peuvent vous aider à limiter la casse.

Google aime les URLs originales, sans plagiat

L’URL (initiales de Uniform Resource Locator) est tout simplement l’adresse d’une page internet qui s’affiche dans votre navigateur. Voici un exemple d’URL :

https://www.camille-carollo.fr/prestations/

Google aime que les pages internet, c’est-à-dire le contenu lié à une URL, soient originales. En d’autres termes, si les googlebots (les robots d’indexation utilisés par le moteur de recherche afin de recenser et indexer les pages web) voient qu’une URL B reprend tout ou partie du contenu d’une URL A, il va pénaliser cette URL B en l’indexant moins bien sur ses pages de résultats. Ce procédé de plagiat s’appelle le duplicate content (ou contenu dupliqué).

Les difficultés des sites de vente en ligne, entre autres

Problème : certains sites internet ne peuvent éviter une part plus ou moins large de duplicate content. Prenons pour exemple un site vendant des chemises en ligne. Si plusieurs coloris sont mis en vente, alors le site devra présenter :

  • une URL A pour le modèle en bleu 🔵​
  • une URL B pour le modèle en rouge 🔴
  • une URL C pour le modèle en vert ​🟢​
  • une URL D pour le modèle en jaune 🟡​
  • etc.

Or, ce contenu sera peu ou prou identique d’une page à l’autre. Ce site risque donc de voir chacune de ses fiches produits, désindexées par Google. C’est pour éviter ce type de carnages que l’URL canonique a été inventée.

Qu’est-ce qu’une URL canonique ?

La langue française prête plusieurs définitions à l’adjectif canonique. En mathématiques, on l’emploie pour désigner « la forme naturelle, intrinsèque, principale de certains êtres ou de certaines représentations mathématiques ». Or, c’est un peu de cela qu’il s’agit avec l’URL canonique.

Une URL canonique permet d’identifier une page primaire, « officielle », parmi un ensemble de pages en double. Or, mieux vaut indiquer la bonne à Google, puisque c’est cette page canonique qui va être explorée plus régulièrement que les autres par les googlebots.

Comment informer Google qu’une URL de votre site est canonique ?

La plateforme officielle Google Search Central met en ligne un tableau listant les méthodes pour désigner une URL comme canonique :

Comment informer Google qu’une URL de votre site est canonique

Concerné·e par ces problématiques ? Au travail, puis récompensez-vous en sifflant un petit canon 🍷​


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.