Que sont les « zones chaudes » dans un texte d’une page web ?

camille-carollo-redacteur-web-community-manager-freelance-paris-zones-chaudes

En outre, comment impactent-elles le référencement naturel de la page ?

Technique, liens, rédactionnel : la sainte trinité du référencement naturel

Foisonnantes et variées, les stratégies SEO (ou référencement naturel) touchent aussi bien à la technique qu’aux liens et, surtout, au rédactionnel. Cette partie rédactionnelle impose de proposer un volume de texte suffisant, d’offrir une richesse sémantique digne de ce nom, mais également de soigner les zones dites « chaudes » de sa page.

Zone chaude : une définition

Une zone chaude est une partie d’un site, d’une page web ou d’un courriel particulièrement visualisée, autrement dit une région où va plus facilement se porter l’œil du lecteur. Par nature, le haut et le centre des pages web sont des zones habituellement considérées comme chaudes (tout comme la partie supérieure des e-mails).

Les zones chaudes auxquelles porter un soin particulier pour le SEO

Les algorithmes de Google portent une attention particulière à ces zones chaudes. Pour cette raison, il est important de bien les optimiser. Dans la pratique, un rédacteur web doit donc soigner les zones suivantes :

  • le H1, c’est-à-dire le titre principal de la page
  • les H2 et H3, c’est-à-dire les sous-titres et les sous-sous-titres
  • l’URL de la page
  • les balises méta Title et Description, qui figurent directement dans les résultats Google
  • les titres et les balises Alt des visuels utilisés
  • les expressions mises en gras

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.