Dans une époque plus reculée et plus innocente, des rumeurs concernant le passé houleux d’une ancienne Première dame d’Allemagne auraient remué les salons de l’élite politique. Aujourd’hui, ces bruits apparaissent tout simplement sur Google, à la vue du plus grand nombre.

Principale victime de ce changement dans les mœurs et les us : Bettina Wulff. Petit rappel à ceux qui ne sont pas totalement familiers de la politique intérieure germanique : Bettina Wulff est une jolie blonde de trente-huit ans, épouse de Christian Wulff, ancien président de la République fédérale d’Allemagne et, à ce titre, ancienne Première dame d’Allemagne, de juillet 2010 à février 2012.

 

Bettina Wulff Prostituierte

Car lorsque l’Allemand moyen entre son nom dans Google, la saisie semi-automatique lui suggère immédiatement des mots peu catholiques tels que « prostitution » ou « escorte« . Grosso modo, la jeune femme bien sous tous rapports aurait connu dans le passé une profession différente de celle de Première dame.

 

« J’ai été stupéfaite« , a déclaré l’intéressée au quotidien Stern. « Je me suis sentie impuissante et j’ai beaucoup pleuré », ajoute-elle. La jeune femme, dont le mari avait démissionné de son poste de Président en février dernier, plongé au cœur d’un scandale mettant en scène certaines faveurs qu’il aurait reçues d’amis millionnaires, a déposé une plainte contre Google devant un tribunal de Hambourg.

 

Google, guide-nous vers la lumière

Selon le New York Times, cette accusation constitue un effort supplémentaire pour forcer le géant de la recherche sur Internet à jouer une sorte de rôle d’arbitre en ligne. Ce nouvel épisode suit de près la décision de Google de bloquer une vidéo anti-Islam de YouTube dans certains pays.

 

Dans le cas précis de Bettina Wulff, Google se dédouane. Kay Oberbeck, l’un des porte-parole de l’entreprise, a une nouvelle fois précisé que les requêtes proposées par la saisie semi-automatique ne résultent que de ce que d’autres utilisateurs de Google ont précédemment tapé sur le moteur de recherche. Principal fautif, donc : la curiosité du plus grand nombre, et non le géant américain.

 

Bien décidée à blanchir son nom, Bettina Wulff a tout récemment fait paraître ses Mémoires. Résultat des courses : le livre est devenu l’œuvre non fictionnelle la plus vendue en Allemagne cette semaine. Quand on dit que Google est ton ami…

Catégories : Autres

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.