Cantonnée, dans un premier temps, aux utilisateurs les plus influents de LinkedIn, l’application Pulse (traduisible par « Pouls » dans la langue de Molière) s’ouvre à plus nombreux au sein du public français.

Pulse sur LinkedIn

Mais en quoi consiste-t-elle ? Réponse.

 

À quoi ressemble Pulse ?

Désormais, certains utilisateurs français de LinkedIn ont accès à une nouvelle fonctionnalité depuis leur page d’accueil, à droite du bouton « Télécharger une photo » : il s’agit de l’option « Publier un post ». Contrairement au « Partager une nouvelle » encore plus à gauche, cette nouvelle fonctionnalité permet de poster une publication sur Pulse, accessible ici-même.

 

Des billets catégorisés

Pulse est un agrégateur de contenu permettant aux heureux élus de publier une actualité professionnelle liées aux catégories suivantes :

Les catégories de Pulse

 

Une prise en main intuitive

Pulse a pour vocation de présenter les avantages d’un blog, sans ses inconvénients : dans la pratique, nulle obligation de le nourrir régulièrement, mais une invitation à publier des billets en one shot ou à s’exprimer de temps à autre sur des thématiques liées au business. Intuitif, l’outil adopte les normes des CMS tels que WordPress : l’ajout d’une image, d’un titre ou encore d’indices de mise en forme tels que les sous-titres H2 se prennent aisément en main.

 

Les plus de Pulse

Les contributeurs trouveront assurément en Pulse une poignée d’avantages, à savoir :

  • se positionner en tant qu’expert sur une thématique particulière
  • jouir d’une visibilité accrue auprès de la communauté visée
  • développer son réseau en attirant de nouveaux abonnés
  • impacter positivement le référencement de son site ou de son blog via un lien intégré sur Pulse

Community managers et influenceurs : à vous de jouer !

Catégories : LinkedIn

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.