Covid oblige, les théâtres ont perdu le monopole du spectacle vivant… au profit de nouveaux médias comme Instagram.

camille-carollo-community-manager-freelance-paris-instagram

C’est ce que racontait France Culture le 17 octobre 2020, date de l’entrée en vigueur du nouvel état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire français.

Du Théâtre de la Commune d’Aubervilliers à Instagram

« Instagram, nouvelle scène de théâtre » : c’est le nom de l’émission diffusée sur la station de radio nationale publique, en plein coup d’envoi du couvre-feu décrété dans plusieurs villes de France. Le nom du spectacle concerné, c’est « _jeanne_dark_ », mis en scène par Marion Siéfert. Avant d’entamer une tournée jusqu’en mai 2021, le spectacle imaginé par la dramaturge a été joué intégralement en live sur Instagram jusqu’au 18 octobre, via le Festival d’Automne. Un nouveau média venu prêter main forte au Théâtre de la Commune à Aubervilliers, qui avait jusque lors accueilli le spectacle.

Une pièce sur les réseaux sociaux… diffusée sur les réseaux sociaux

Le pitch était tout destiné pour un accueil sur le réseau social propriété de Facebook. « _jeanne_dark_, c’est le pseudo Instagram que s’est choisi Jeanne, une adolescente de 16 ans issue d’une famille catholique, qui vit dans une banlieue pavillonnaire d’Orléans », lit-on sur le site officiel du théâtre. « Depuis quelques mois, elle subit les railleries de ses camarades sur sa virginité. Un soir, alors qu’elle est seule dans sa chambre, elle décide de ne plus se taire et prend la parole en live sur Instagram. Face au miroir que lui tend le smartphone, Jeanne se raconte, danse, filme, explose, se métamorphose, oscillant entre mise à nu et mise en scène de soi ».

Catégories : Instagram

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.