Le mercredi 26 novembre 2014, Facebook a rendu publiques ses nouvelles conditions d’utilisation, qui entreront en vigueur dès le 1er janvier 2015 et n’auront pas manqué de titiller utilisateurs du réseau et community managers appliqués.

Nouvelles conditions d'utilisation de Facebook

Concrètement, que changent-elles au site de Mark Zuckerberg ? Réponse en 3 temps.

 

Des modifications sur la forme plus que sur le fond

S’il ne fallait retenir qu’une chose de ces nouvelles conditions d’utilisation, ce serait leur changement de forme, plus que leur changement de fond. En effet, Facebook a dit adieu au charabia juridique, pour faire la part belle à un système de questions-réponses, intuitif et plus clair. Eh oui : c’est plus joli, mais en ce qui concerne le partage des contenus des utilisateurs, rien de vraiment neuf au soleil.

 

Une explication détaillée des informations recueillies par Facebook

Une nouvelle page, baptisée Data Policy, a donc été mise en ligne par Facebook. Elle y présente, sous forme d’onglets, les différents points de tension concernant la politique d’utilisation des données du site. À titre d’exemple, citons :

  • quels types d’informations recueillons-nous ?
  • comment utilisons-nous ces informations ?
  • comment puis-je gérer ou supprimer les informations à mon sujet ?

 

L’introduction des privacy basics

La confidentialité par rapport aux autres utilisateurs du site est aussi évoquée par Facebook. Il s’agit des privacy basics, faisant la lumière sur :

  • ce que vous montrez aux autres
  • comment les autres interagissent avec vous
  • ce que vous voyez

Là non plus, rien qui tienne véritablement du scoop.

 

Quid de la durée de conservation des données sur les serveurs de Facebook ?

Ça, le champion du réseautage social se garde bien de le préciser. Facebook a cependant déclaré qu’il était en conformité avec la loi française, limitant cette durée à 90 jours.

 

Post-scriptum

Oh, et comme nous l’indique Slate, inutile d’écrire en profil Facebook : « Je dis à Facebook qu’il est strictement interdit de divulguer, copier, distribuer, ou de prendre toute autre action contre moi sur la base de ce profil et ou de son contenu ». Eh oui : vous ne pouvez rien interdire à Facebook tant que vous avez un compte.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.