Ça y est, c’est la consécration pour le métier de community manager : Pôle Emploi a enfin entré le métier dans sa base de données.

community_manager_pole_emploi

Après avoir fini 4ème du classement des métiers les plus difficiles à expliquer à ses parents (compilation jouissive impulsée par LinkedIn), la profession de community manager fait à nouveau parler d’elle dans les médias.

 

Définition du community manager par Pôle Emploi

Sur sa plate-forme, l’organe issu de la fusion entre l’ANPE et les Assedic explique que le métier de community manager est issu de « la nécessité de communiquer sur son entreprise, de rédiger du contenu sur les médias sociaux [et] de faire de la veille concurrentielle ».

 

Qui dit community manager dit communauté

L’EPA poursuit son portrait en soulignant que « la communauté est devenue une référence », souvent « consultée, lue [et] appréciée ». Pôle Emploi n’oublie pas, enfin, de préciser que le job est déjà bien entré dans les mœurs au pays de l’Oncle Sam. En d’autres termes, bien sûr.

 

Community manager : un métier d’avenir… morose ?

Cette entrée fracassante signifie-t-elle que le métier de community manager se démocratise, ou bien qu’il a, lui aussi, un chemin tout tracé vers le chômage ? Une question à poser, sans doute, au CM de Pôle Emploi.

Catégories : Autres

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.