Community manager trois ans chez Microsoft, quatre chez Google et deux chez Apple. Pour éviter ce genre d’énormités sur sa plateforme, LinkedIn a déposé un brevet d’un genre nouveau.

LinkedIn vérifiera la véracité de vos CV

L’ambition de la technologie concernée ? Vérifier l’exactitude des CV déposés sur le célèbre réseau social professionnel.

 

Entre 30 et 40 % de CV douteux

Le cabinet de recrutement Robert Half estime qu’entre 30 et 40 % des curriculum vitae déposés sur LinkedIn sont falsifiés. Face à près d’un tiers de parcours bidons, le réseau social contre-attaque avec l’Interactive Fact Checking System.

 

Une recherche utilisant réseautage social et moteurs de recherche

Grâce à une recherche automatisée et couplée avec d’autres réseaux sociaux et des moteurs de recherche, LinkedIn espère débusquer les imposteurs et garantir aux potentiels employeurs, la qualité de son service. Et si vous êtes soupçonné de vouloir blouser le site, attention : celui-ci vous enverra… un message. Vous voilà prévenu, Monsieur-Je-Parle-Couramment-Allemand-Et-Suis-Bilingue-En-Anglais.

Catégories : LinkedIn

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.