« Celui qui a le choix a aussi le tourment », nous dit un proverbe allemand. Aïe. Aujourd’hui, contemplez cette capture d’écran indéniablement symptomatique du pullulement des réseaux sociaux, où partager son article représente une épreuve toute aussi costaude que le rédiger.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.