Puisant son inspiration dans un sondage affirmant qu’une majorité de Français se déclare défavorable à l’organisation d’apéros géants sur les réseaux sociaux (Facebook étant le principal visé), le dessinateur suisse Burki remet au goût du jour l’impressionnisme en modernisant un peu le bal du moulin de la Galette.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.