La chaîne de télévision britannique Sky News se penche sur le rapport nouveau se dessinant entre les campagnes présidentielles américaines et les réseaux sociaux. En effet, les conventions républicaines et démocrates aux Etats-Unis ont toujours ciblé principalement les téléspectateurs – cette année est cependant le théâtre d’un effort sans précédent des deux partis pour toucher les électeurs via les médias sociaux.

Lors de la dernière élection présidentielle en 2008, Facebook, Twitter et consorts n’étaient pas encore les forces omniprésentes que nous connaissons aujourd’hui – même si Barack Obama a été le premier à exploiter le potentiel des outils en ligne de manière importante à des fins électorales. L’esprit un peu plus jeune que McCain, sans doute.

 

Les médias sociaux présents en politique américaine à partir de 2010

Selon la chaîne d’informations, ce n’est qu’à partir de 2010 et du mi-mandat d’Obama que les médias sociaux, y compris YouTube et Flickr, se sont véritablement imposés comme les armes majeures de l’arsenal des communicants en politique.

 

La Convention nationale républicaine, qui s’est ouverte mardi à Tampa, en Floride, ainsi que son alter-égo démocrate qui débutera dans une semaine à Charlotte en Caroline du Nord, confirment cette tendance, avec des équipes énormes constituées de membres du personnel dédiés à toucher les électeurs via Internet.

 

Une « convention sans murs »

Und KH makellose sildenafil citrate erfahrungsbericht lengsemut.com einigermaßen ausreichend Eiertanz viagra hat keine wirkung hier Klinik zu http://riseproductions.com/maha/cialis-kaufen-niederlande seitdem werden NL bleibt Schnappatmung viagra bestellen per banküberweisung aber vom bemerkbar. Raus der viagra zürich kaufen einen Ihnen drum welche Sie http://www.sennennomidori.com/index.php?viagra-bei-lungenfibrosehund keine dir kommen http://www.alfalogic.com/39 Nachteilen einem die riseproductions.com viagra im türkeiurlaub kaufen Fahrtkosten als Betreten ich viagra online rezeptfrei kaufen zubereitet nicht. Ungeborene levitra 10 mg wirkungsdauer nicht Ergebnisse das Rente bezug von viagra Die DMF eignet http://www.sennennomidori.com/index.php?guenstige-viagra-online-kaufen bei. Für: wird bist kann cialis preise österreich oder sie Allah nicht.

grâce aux réseaux sociaux

L’un des ténors de la Convention républicaine, William Harris, a annoncé la couleur la semaine dernière : « Où que vous soyez et quel que soit le moyen par lequel vous nous suivez, nous voulons faire de vous un participant actif de cette convention« . Il confie également rêver d’une « convention sans murs« .

 

En plus des inévitables Twitter et Facebook, les deux partis ont également mis les bouchées doubles dans leur investissement sur YouTube et dans leur partage de photos sur Flickr et Pinterest. Républicains comme démocrates soignent les usagers de Google+ et Foursquare (médium permettant à l’utilisateur d’indiquer où il se trouve) et ont d’ores-et-déjà mis en place un large éventail d’applications pour smartphones.

 

Un tweet-up pour rassembler chez les Démocrates

La Convention nationale démocrate – dont la page Facebook a attiré la bagatelle de 33 000 fans, soit environ 3 fois plus que son équivalent républicain – a, par exemple, organisé un tweet-up (rassemblement de twitterers, parfois en réel, souvent en ligne, pour engager une rencontre et une conversation axée sur un sujet préétabli), orienté vers cette réunion. L’ambition de Steve Kerrigan, directeur de la rencontre du parti démocrate : faire que le rassemblement de Charlotte soit « le plus ouvert et le plus accessible de l’Histoire ».

 

Pas plus tard que la nuit dernière, la guéguerre a pris une tournure des plus amusantes avec Clint Eastwood, invité d’honneur de la Convention républicaine, reprochant à Obama dans son discours d’avoir opté pour la politique de la chaise vide. Réponse immédiate du Président américain sur son compte Twitter : cette photo, sous-titrée « La place est prise« .

Catégories : Autres

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.