Toujours enclin à cacher ces seins – et autres attributs – que nous ne saurions voir, Facebook aurait-il autorisé la publication du plus célèbre des tableaux de Courbet sur sa plateforme ?


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.