Ken Rudin, c’est l’analyste en chef du plus célèbre des réseaux sociaux. Au cours d’une récente interview accordée au Wall Street Journal, il a confié les projets gargantuesques du réseau social sur l’exploration des données dites « comportementales ».

facebook_traque_mouvements_curseur_souris

Pour vous donner un exemple de la nature de cette collecte, Facebook pistera notamment le mouvement du curseur de votre souris sur votre écran d’ordinateur…

 

Deux catégories de données à récolter sur Facebook

Le chef du département des analyses chez Facebook évoque deux types de récolte de données exercé par le géant du réseautage social. D’un côté, on trouve celles fournies « volontairement » par l’usager – comprenez par là les « extraits » de vie, semées çà et là par l’utilisateur. Les autres sont bien plus insidieuses et récupérées en traquant les actions online de l’usager. C’est cette seconde catégorie de données qui intéresse Facebook, puisqu’elles constituent une inépuisable mine d’or pour Facebook et ses annonceurs.

 

Qu’en dira la Cnil ?

Le vice est poussé si loin que l’une des mesures phares est d’instaurer un pistage du curseur des internautes, pour savoir précisément quelle zone de l’écran attire leur souris à chaque instant ! Ainsi, avant même d’avoir cliqué (ou pas), l’usager indique déjà à Facebook ce qui l’intéresse (ou pas). Pas sûr que cette nouvelle démonstration de force du site américain soit tout à fait du goût de la Cnil

Catégories : Facebook

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.