Qui dit grand âge dit sagesse ?

Une étude menée par trois chercheurs américains démontre que sur Facebook, c’est tout l’inverse.

Ce qu’a rapporté la revue Science Advances

Le trio états-unien a cherché à établir s’il existait, sur le réseau social de Mark Zuckerberg, un profil-type d’utilisateurs diffusant des fake news. Les résultats de leur enquête, publiés dans la revue Science Advances puis relayés par Le Monde, montrent que les utilisateurs âgés de 65 ans ou plus sont plus enclins à partager des fausses informations que leurs cadets.

Quel type de fake news ?

Une précision s’impose : seuls des articles visant à ouvertement duper ont été pris en compte par Andrew Guess, Jonathan Nagler et Joshua Tucker. Les tribunes et articles partiellement mensongers ou « hyper-partisans » ont été écartés.

Pourquoi les plus âgés sont-ils 7 fois plus crédules que les jeunes sur Facebook ?

Au final, les utilisateurs de plus de 65 ans ont partagé 7 fois plus de fake news que le groupe d’âge le plus jeune. Pour les chercheurs, 2 hypothèses pourraient justifier ce décalage :

  • le 1er : le faible niveau de compréhension des réseaux sociaux des plus âgés comparativement aux jeunes générations
  • le 2ème : un affaiblissement de la mémoire qui rendrait plus vulnérable aux messages trompeurs

Moralité ? Protégez vos grands-parents.

Catégories : Facebook

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.