« Travaux de maintenance du réseau » : voilà la raison exposée par Facebook pour excuser, après coup, la panne ayant secoué le réseau social le lundi 21 octobre, en début d’après-midi en France – et dans la matinée aux Etats-Unis.

facebook_panne_panique_community_manager

Community manager, simple usager et usagère : un vent de panique a soufflé l’espace de quelques heures sur la plate-forme aux 1,15 milliards d’utilisateurs.

 

Un bug touchant profils personnels comme pages publiques

Pendant la déroute, il était non seulement impossible de publier des statuts, mais également de liker ou commenter les messages postés par d’autres utilisateurs. Dans l’adversité, profils personnels et pages publiques étaient logés à la même enseigne.

 

Community manager et utilisateur/trice priés de « réessayer plus tard »

Le community manager angoissé et retentant compulsivement de poster le même message se voyait prier, par une fenêtre des plus sobres, de « réessayer ultérieurement ». En fin d’après-midi, Facebook reprenait peu à peu son activité normale, après une panne de plusieurs heures constatée au niveau mondial. Plus de peur que de mal pour les professionnels du réseau, dont le bon déroulement de la journée tient, somme toute, à pas grand-chose.

Catégories : Facebook

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.