À la fin du mois d’aout 2021, Facebook a officiellement annoncé conduire des tests visant à réduire le volume de contenus de nature politique apparaissant dans le fil d’actualité de ses utilisateurs.

camille-carollo-redacteur-web-freelance-facebook

Ces expérimentations concernent actuellement plusieurs pays d’Europe.

Des tests conduits de l’Espagne à l’Indonésie

L’annonce faite par le leader mondial du réseautage social n’est pas une nouveauté absolue mais bien l’extension d’une mesure prise dès le début de la même année dans plusieurs pays du globe :

  • Brésil
  • Canada
  • États-Unis
  • Indonésie

Les pays qui doivent suivre sont :

  • Costa Rica
  • Espagne
  • Irlande
  • Suède

Des utilisateurs en demande de moins de contenus liés à la politique

Pour ces nations, Facebook répond à une requête formulée par les utilisateurs eux-mêmes : ils disent « vouloir voir moins de contenus politiques », explique le journal Le Monde en citant le réseau social lui-même. Le média rappelle aussi que la plateforme de Mark Zuckerberg est « régulièrement critiqué[e] pour son rôle présumé dans la diffusion de théories conspirationnistes comme QAnon ». Si l’expérimentation continue d’être concluante, elle devrait être appliquée à l’ensemble des pays comptant des utilisateurs du réseau social.

Catégories : Facebook

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.