Facebook travaillerait avec plusieurs partenaires pour optimiser son bouton « Want », dernière expérimentation du géant américain sur comment trouver de nouvelles sources de revenus.

D’après l’agence Reuters, seul un nombre restreint d’usagers serait en mesure de jouer avec le dit-bouton. Son but ? Signaler un produit dont ces utilisateurs souhaiteraient faire l’achat et créer, par la même occasion, une « wish list« , ou « liste de vœux« .

 

S’engager auprès des marques et partager ses envies

L’agence Reuters rapporte que Facebook aurait vanté les mérites du projet dans un communiqué, expliquant que les utilisateurs allaient pouvoir s’engager auprès des marques et partager leurs envies et leurs impulsifs désirs à leurs amis. Toujours selon le géant mondial du réseautage social, libre aux usagers de cliquer et d’acquérir ces produits via une plate-forme autre que Facebook.

 

La fonctionnalité « wish list » porterait officiellement le doux nom de « Collections« . Subtilité du test mené par le site : tous les usagers ne verront pas le même bouton. Quand certains auront accès à un bouton « Want » lié à un article, d’autres ne verront qu’un bouton « Collect » et d’autres encore le grand classique « Like« .

 

Une résolution que Facebook est bien décidé à tenir

Le réseau semble cependant bien décidé à faire de sa nouvelle fonctionnalité une nouvelle arme de taille. Selon ce même rapport, le réseau au milliard d’utilisateurs étendra ses « collections » à tous ses usagers américains.

 

Au total, ce sont sept marques qui ont fait confiance à Facebook pour ce test en devenant leurs partenaires. Parmi eux : Victoria Secret, la marque d’habillement féminin, ou Pottery Barn, une chaîne de magasins de meubles.

Catégories : Facebook

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.