« Cachez ce pénis que je ne saurais voir », a osé dire – du moins, métaphoriquement – Facebook au dieu romain Neptune.

Facebook censure une statue où apparait le pénis du dieu Neptune

Une photo de la fontaine mettant en scène la divinité à Bologne a été censurée par le géant du réseautage social, photo jugée « sexuellement explicite« .

 

Les précédents Courbet et Trump (entre autres)

Le site de Mark Zuckerberg n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà censuré :

  • la Petite Sirène de Copenhague
  • L’Origine du Monde de Gustave Courbet
  • un tableau représentant Donald Trump dans le plus simple appareil

 

L’exception artistique ?

L’art pourrait-il constituer une exception aux règles érigées par le site et que d’aucuns jugent trop sévères ? Chez Facebook, on semble se montrer intransigeant puisque l’auteur de la photo de la statue, érigée il y a 4 siècles, a reçu ce message de la part du site :

 

L’utilisation de cette image n’a pas été approuvée car elle constitue une violation des directives de Facebook en matière de publicité. Le contenu de cette image est sexuellement explicit et montre le corps de façon excessive, en se concentrant de façon superflue sur certaines parties du corps.

 

Neptune sur les pas de la Petite Sirène ?

Pour la Petite Sirène de Copenhague, Facebook avait plié et finalement autorisé la publication de la frêle créature à la poitrine dénudée. Peut-être en sera-t-il de même pour les attributs divins du dieu des mers et des océans…

Catégories : Facebook

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.