Facebook aura finalement gagné son combat judiciaire contre Fuckbook, un site de rencontres pour adultes dont le nom est fortement inspiré de celui créé par Mark Zuckerberg mais dont l’image n’est pas forcément celle recherchée par le géant du réseautage social

Fuckbook s’est donc vu interdire par la justice française d’utiliser ce nom. La société parisienne qui exploite le nom du domaine a jugé la décision « très sévère« .

 

« Le premier site de recherche de fuckfriends »

Le géant américain avait attaqué l’entreprise et son fondateur, estimant notamment que la société exploitant fuckbook.fr et qui se définit comme « le premier site de recherche de fuckfriends« , tirait indument profit de la notoriété de la marque Facebook.

 

1 000 € d’amende par jour

Les juges ont donc interdit au site d’user du terme fuckbook, sous peine de devoir verser 1 000 € d’amende par jour, passé un délai d’un mois à compter de la signification de la décision.

 

La fin de Fuckbook ?

« Je vais devoir liquider la société et stopper toute activité« , confie le jeune entrepreneur, se refusant à changer le nom du site puisque ce titre même suggère l’idée de rencontres faciles, « sans se prendre la tête ».

Catégories : Facebook

1 commentaire

suzie · 30 juillet 2013 à 8 h 14 min

ce qui est clair c’est qu’il faut maintenant faire attention à choisir son nom de domaine, car même, si en l’occurence « fuckbook » c’était bien différent de facebook, sauf dans « book » peut-être, ce jeune entrepreneur s’est fait pris . Ce genre d’interdit s »est déjà aussi produit pour le nomchatroulette
.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.