« Tandis que l’Etat existe, pas de liberté ; quand régnera la liberté, il n’y aura plus d’Etat », écrivait Lénine.

Facebook veille au grain

Facebook prend apparemment très à cœur les déclarations du révolutionnaire russe, puisque le réseau social de Mark Zuckerberg vient d’annoncer qu’il avertirait désormais les utilisateurs dont le compte pourrait être la cible d’une attaque provenant… de l’Etat.

 

La cible d’attaques « d’origine étatique »

Le message se veut sans fioritures : « Nous pensons que votre compte Facebook et vos autres comptes en ligne ont peut-être été la cible d’attaques d’origine étatique. », pourrez-vous lire si votre pays a des vues sur votre compte. La nouvelle a été révélée par Alex Stamos, responsable de la sécurité du site.

 

Des renseignements sur vos activités ou votre entourage

La phrase cible toutefois un très faible pourcentage d’utilisateurs Facebook. La majorité d’entre eux se trouve dans des pays où les autorités sont susceptibles de pirater leurs espaces privés sur le web afin de recueillir des renseignements sur leurs activités ou leur entourage. C’est-à-dire quelque chose un peu plus grave que Maxime, le pote déluré qui, lors d’une soirée chez vous, a remplacé votre photo de profil par le cliché d’une octogénaire en soutien-gorge.

Catégories : Facebook

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.