Facebook a renforcé plusieurs de ses mesures pour limiter la prolifération de fausses informations sur les décomptes des voix.

camille-carollo-community-manager-freelance-facebook

L’initiative a été prise alors que l’Amérique attend toujours de connaitre l’identité du prochain président états-unien.

Un groupe majeur relayant de fausses informations fermé

L’événement est suffisamment notable pour être noté. Dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 novembre, en plein cœur du comptage des voix visant à élire le prochain président des États-Unis, le réseau social de Mark Zuckerberg a fermé un groupe majeur qui avait gagné quelques 300 000 membres en à peine 24 heures. La raison d’être du groupe ? Relayer en pagaille des allégations de fraude sans fondement.

Une vidéo live de Steve Bannon interrompue tandis que le dépouillement se poursuit

Mu par la même dynamique, Facebook a également coupé une vidéo – diffusée en direct – de Steve Bannon. Dans la vidéo censurée par le réseau social, l’ancien directeur de campagne de Donald Trump et ancien directeur du site d’extrême droite Breitbart News enjoignait son audience à mettre au bout d’une pique la tête du directeur du FBI. Ambiance…

Catégories : FacebookTwitter

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.