Sur Instagram, comme (presque) partout : il y a des règles.

Nouvelles règles d'Instagram

Et en termes de cicatrices, d’organes génitaux ou encore de rapports sexuels, l’application de partage de photos et de vidéos a fraîchement précisé ce qu’elle entend accepter… et ce qu’elle compte bien prohiber. Précisions.

 

Haro sur « les plans rapprochés de fesses entièrement exposées »

Instagram est conscient « qu’il arrive parfois que des personnes veuillent partager des images de nudité à caractère artistique ou créatif » sur l’application. Toutefois, le dévoilement des corps y est prohibé, « pour un bon nombre de raisons » selon le principal intéressé. Ainsi, selon les règles récemment mises à jour sur les pages d’aide officielles Instagram, l’utilisateur apprendra que cette ligne de conduite « inclut les photos, les vidéos et les autres contenus numériques présentant des rapports sexuels, des organes génitaux ou des plans rapprochés de fesses entièrement exposées ». Et la liste ne s’arrête pas là. « Cela inclut également certaines photos de mamelons », dévoile l’équipe de l’application.

 

Feu vert pour les cicatrices post-mastectomie

Mais que l’on se rassure : Instagram n’est peut-être pas si pudibond que cela. En effet, « les photos de cicatrices post-mastectomie et de femmes qui allaitent activement un enfant sont autorisées ». Oh, et aussi, « la nudité dans les photos de peintures et de sculptures est également acceptable ». Ouf. Community manager ou simple utilisateur friand de chairs exhibées : vous savez quoi faire… et quoi ne pas faire.

Catégories : Instagram

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.