Ça n’aura pourtant pas été faute d’essayer, mais l’application Drones+, qualifiée de déplorable et vulgaire par Apple, vient de voir sa sortie sur l’Appstore bloquée par la marque à la pomme, et ce pour la 3ème fois en un mois, selon le magazine américain Wired.

Pourquoi donc un tel haro du géant américain sur une si mineure application ? Parce que l’outil génère une notification lorsqu’un drone de l’armée américaine tue quelqu’un dans une zone de conflit. Cette zone est ensuite enregistrée sur une carte, comme le montre la capture d’écran ci-dessus.

 

Un courroux bien mérité ?

Blocage légitime, atteinte à la dignité humaine ? Pour Josh Begley, étudiant new-yorkais et développeur de l’application, il n’en est rien. Pour défendre son produit, il se base sur deux arguments.

 

Premièrement, aucun cliché des victimes n’est dévoilé par l’application. Et deuxièmement, elle ne révèle que la localisation précise et le nombre de morts causé par le drone, informations compilées par le Bureau of Investigative Journalism (une ONG britannique) qui peuvent déjà être consultées publiquement.

 

Apple donne le la en matière d’applications

Wired rappelle les quelques conditions pour qu’une application soit validée par les développeurs iOS. Trois éléments doivent être homologués :

–          Son utilisation

–          Son contenu

–          Son design

Pour Drone+, la marque à la pomme a d’abord dit non à l’application pour sa fonctionnalité, et non pas son contenu. Ce n’est qu’après l’acharnement de son développeur qu’Apple a communiqué le fond de sa pensée – d’où les adjectifs « déplorable » et « vulgaire » précédemment cités.

Catégories : Autres

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.