Google dévalise-t-il les sites internet qu’il prétend référencer ?

Le succès de Google peut-il être résumé au fait que le moteur de recherche pille purement et simplement les sites qu’il référence ?

C’est le parti pris d’une longue et passionnante tribune rédigée par April Glaser, traduite par Bérengère Viennot et publiée à la fin du mois de juin 2019 sur le site Slate.fr.

Les featured snippet et le revers de la médaille

« Le moteur de recherche publie allègrement leurs contenus et limite vos recherches à sa page« , annonce April Glaser dès l’introduction de son article à charge. La journaliste spécialisée dans la tech relève dès les premiers paragraphes qu’au fil des ans, « ce qui avait pour vocation d’orienter les internautes vers d’autres sites est ouvertement devenu le lieu où trouver une foule de réponses« . Le courroux de l’autrice se porte sur les « featured snippet », soit l’élément d’affichage dans la SERP de Google lié à la position zéro. L’expression désigne un mode de présentation de résultats utilisé par le moteur de recherche et qui consiste à montrer, dans un cadre spécifique, tout ou partie de la réponse recherchée par l’internaute.

Une fréquentation en baisse chez certains sites web

Certains sites déplorent ainsi une baisse de fréquentation. Eh oui : pourquoi un internaute cliquerait sur un site référencé par Google si la réponse qu’il cherche se trouve déjà affichée sur le moteur de recherche ? En outre, « s’il peut être pratique de taper ce que vous cherchez sur Google et d’avoir la réponse juste sous votre nez, ces résultats en position zéro ne sont pas toujours si fantastiques (il n’est pas rare que l’encadré de haut de page de Google explique avec insistance que quelqu’un est mort alors qu’il n’en est rien)« , regrette April Glaser.

Pour lire l’intégralité de l’article « Le secret de Google pour réussir : piller les sites qu’il référence« , cliquez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.